23 Juin 2014

Saint-Henri–Sainte-Anne fait adopter une proposition d'urgence à la Conférence régionale des présidentes et présidents, en prévision de la Conférence nationale des présidentes et présidents du 7 juin dernier à Drummondville.

Saint-Henri–Sainte-Anne fait adopter une proposition d'urgence à la Conférence régionale des présidentes et présidents, en prévision de la Conférence nationale des présidentes et présidents du 7 juin dernier à Drummondville.

 

Le 26 mai dernier, avait lieu la Conférence régionale des présidentes et des présidents (CRPP) de Montréal-Centre. À cette occasion, le Parti Québécois de Saint-Henri–Sainte-Anne a fait adopter une proposition d'urgence concernant les règles pour la prochaine course à la chefferie.

L’idée de faire des « primaires ouvertes » pour ceux qui se disent indépendantistes et progressistes par Alexandre Cloutier, appuyée par Jean-François Lisée ainsi que Léo Bureau-Blouin a fait son chemin. Ainsi, à la dernière CRPP, la résolution d’urgence suivante, proposée par Saint-Henri-Sainte-Anne, a été adoptée à forte majorité : Que l'exécutif national n'écarte aucune possibilité, incluant celle de tenir des primaires ouvertes, dans le cadre de ses travaux visant à déterminer les règles de fonctionnement de la prochaine course à la chefferie.

« L’exécutif du Parti Québécois de Saint-Henri-Sainte est unanime à l’effet qu’il faille s’ouvrir à un plus grand nombre de personnes pour l’élection du nouveau chef. Nous croyons que des primaires ouvertes pour choisir notre prochain chef est ce qu’il nous faut pour y parvenir » mentionne Christian S. Généreux, président local.

Lors de la Conférence nationale des présidentes et présidents (CNPP) du 7 juin dernier à Drummondville, cette même proposition a aussi été adoptée à très forte majorité, ce qui est « une très bonne nouvelle en soit, parce que le Parti Québécois semble vouloir revenir à sa base militante et redevenir le parti des Québécois » ajoute M. Généreux. L'aile jeunesse du PQ a aussi confirmé qu'une proposition similaire a été adoptée lors de son congrès national qui a eu lieu cette fin de semaine à Québec.

Le comité qui se charge d’étudier les scénarios possibles pour la course à la chefferie informera l’exécutif national de leur conclusion cet automne. De là, l’exécutif national devrait proposer les règles lors de la prochaine CNPP qui devrait avoir lieu d’ici la mi-octobre.